Marcel Aouizerate


Carène Liquide - Poem by Marcel Aouizerate

Le navire de notre volonté fut-il donc
Si mal établi par les ajustements
Successifs du hasard - puis soumis aux lois
De la disparition - pour se révéler
Ainsi chaviré par la surveillance,
Aujourd'hui érigée en nef de cathédrale?

De moi, tout est su, et le sable anciennement muet,
Se souvient de tout dans une somme raffinée.
Nous voulons toujours passer de l'origine
A un autre rivage, mais nos avancements
Prennent substance par addition en une matière de soupçons.

Et l'information dispersée par nos actes successifs,
S'ajoute en une carène liquide contre notre étrave,
Jusqu'à nous rendre inertes, c'est à dire connus.

La nostalgie sera bientôt l'autre nom
De l'absence de poids et celui de la
Vitesse sans témoins.


Comments about Carène Liquide by Marcel Aouizerate

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Saturday, February 22, 2014

Poem Edited: Sunday, February 23, 2014


[Hata Bildir]