Abida Rahman


Le Temps

Lorsque je sent l'odeur de l'air d'or, je ressens que le temps dors.
L'heure est de nouveau née, et j'attends le temps dehors.
J'entends les aiguilles tourner au vent, et je sens l'argent tomber au levant.
Mais au couchant, le ciel noir se brise et la lune or nous joint
Les étoiles d'argent nous rejoignent
Et perçant par les nuages, la Grâce de Dieu nous ménage
Or que de désordre se fait l'heure d'aujourd'hui.
Alors, par les trou de mémoires qui se font en silence
J'aperçois le bout.

[Report Error]