Andre Marie de Chenier

(30 October 1762 – 25 July 1794 / Istanbul)

Andre Marie de Chenier Poems

41. La Jeune Tarentine 4/12/2010
42. Les Jardins 4/12/2010
43. Le Satyre Et La Flute 4/12/2010
44. Le Malade 4/12/2010
45. Mon Visage Est Fletri 4/12/2010
46. O Jours De Mon Printemps 4/12/2010
47. Quand Au Mouton Belant 4/12/2010
48. Pasiphae 4/12/2010
49. Sans Parents, Sans Amis 4/12/2010
50. Neere 4/12/2010
51. Dryas 4/12/2010
52. Bacchus 4/12/2010
53. Ainsi, Lorsque Souvent 4/12/2010
54. Ah! Prends Un Coers Humain 4/12/2010
55. Blanche Et Douce Colombe 4/12/2010
56. Chanson Des Yeux 4/12/2010
57. Ami, Chez Nos Francois 4/12/2010
58. Au Chevalier De Pange 4/12/2010
59. La Frivolite 4/12/2010
60. Hermes 4/12/2010
61. Fumant Dans Le Cristal 4/12/2010
62. A Le Brun Et Au Marquis De Brazais 4/12/2010
63. La Jeune Captive 4/12/2010
64. Erichthon 4/12/2010
65. Allez, Mes Ver, Allez 4/12/2010
66. Aux Deux Freres Trudaine 4/12/2010
67. A Marie-Anne-Charlotte Corday 4/12/2010
68. Aux Freres De Pange 4/12/2010
69. Hercule 4/12/2010
70. Hylas 4/12/2010
71. Ah! Je Les Reconnais 4/12/2010
72. A Vesper 4/12/2010
73. De Nuit, La Nymphe Errante 4/12/2010
74. Eh Bien! Je Le Voulais 4/12/2010
75. A La Sante 4/12/2010
76. Fille Du Vieux Pasteur 4/12/2010
77. A Versailles 4/12/2010
78. Comme Un Dernier Rayon 4/12/2010
79. A L’hirondelle 4/12/2010
80. Ode To Marie-Anne-Charlotte Corday 1/1/2004

Comments about Andre Marie de Chenier

There is no comment submitted by members..
Best Poem of Andre Marie de Chenier

Fille Du Vieux Pasteur

Fille du vieux pasteur, qui d'une main agile
Le soir emplis de lait trente vases d'argile,
Crains la génisse pourpre, au farouche regard,
Qui marche toujours seule et qui paît à l'écart.
Libre, elle lutte et fuit, intraitable et rebelle.
Tu ne presseras point sa féconde mamelle,
A moins qu'avec adresse un de ses pieds lié
Sous un cuir souple et lent ne demeure plié.

Read the full of Fille Du Vieux Pasteur

A La Sante

Allons, muse rustique, enfant de la nature,
Détache ces cheveux, ceins ton front de verdure,
Va de mon cher de Pange égayer les loisirs.
Rassemble autour de toi tes champêtres plaisirs;
Ton cortège dansant de légères dryades,
De nymphes au sein blanc, de folâtres ménades.
Entrez dans son asile aux muses consacré,
Où de sphères, d'écrits, de beaux-arts entouré,
Sur les doctes feuillets sa jeunesse prudente