Hégésippe Moreau


Les Voleurs - Poem by Hégésippe Moreau

Dame Justice a fait merveille !
Disais-je, croyant voir un jour
Douze voleurs, libres la veille,
Bâiller captifs devant la cour.
Avant que l’écriteau d’usage
À leur pilori soit collé,
Lavater, sur leur plat visage,
Lirait déjà qu’ils ont volé.

Cet homme au front chauve, à l’œil terne,
Est un usurier bien connu ;
Le passant qui, dans sa caverne,
Entre affamé, sort demi-nu.
Au front d’airain, au cœur de roche,
Il rit du pauvre désolé,
L’infâme !… et jusque dans ma poche
Il a volé, volé, volé.

Ce petit drôle, qui regarde
Les poches du voisin souvent ;
(Monsieur Guillaume, prenez garde !)
C’est Patelin toujours vivant.
Pour orner le drap qu’il dérobe,
L’autre jour même il a collé
Un ruban rouge sur sa robe…
Il a volé, volé, volé.

Voilà des fournisseurs d’armée :
Lorsqu’aux pieds d’un vainqueur tremblant,
La France tombait, renfermée
Vivante dans un linceul blanc ;
Ces alchimistes, pêle-mêle,
Autour du soldat immolé,
Soufflaient de l’or dans la gamelle :
Ils ont volé, volé, volé.

Salut au baron de Wormspire !
Littérateur, blagueur, voleur,
Sur le Parnasse, dès l’empire,
Il a fait métier d’oiseleur.
Méfiez-vous, s’il vous accueille,
Frères : tout poëme envolé
S’est pris l’aile à son portefeuille :
Il a volé, volé, volé.

Mais las ! l’erreur était complète :
Mon voisin Prudhomme l’expert,
Où je croyais voir la sellette,
M’indiqua les jurés au pair ;
Et tous ces voleurs, qu’entre mille
Au bagne on eût dit racolés,
Y jetaient un gueux sans asile
Pour de l’air et du pain volés !

Listen to this poem:

Comments about Les Voleurs by Hégésippe Moreau

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Tuesday, November 20, 2012

Poem Edited: Tuesday, November 20, 2012


[Report Error]