Hégésippe Moreau


La Nuit de la Toussaint - Poem by Hégésippe Moreau

1er couplet.

— Ma porte, Julien, quel dommage !
S’ouvrit d’elle-même à tes pas :
C’est aux Saints qu’il faut rendre hommage ;
Julien, les Amours n’en sont pas.

À ma patronne, à la vierge Marie
N’insultons pas quand le pénitent crie…
(Une voix dans la rue)
Réveillez-vous, gens qui dormez ;
Priez Dieu pour les trépassés.

2e couplet.

— Au doux signal qu’Amour te donne
Toujours cédant, toujours tu crains ;
Tu craignais hier ta Madone,
Tu crains aujourd’hui tous les Saints.

Plus de frayeur ! et qu’importe, Marie,
À nos amours le pénitent qui crie…
(Une voix dans la rue)
Réveillez-vous, gens qui dormez ;
Priez Dieu pour les trépassés.

3e couplet.

Tremblante dès qu’un rayon terne
Blanchit tes vitres un instant,
Tu prends pour l’aube la lanterne
Qui dans aux mains du pénitent.

Aimons encor ; nous le pouvons, Marie ;
Le jour est loin quand le pénitent crie…
(Une voix, etc.)

4e couplet.

Tu crains ton vieil époux, Marie,
Quand le vent souffle au corridor ;
De nos amours, je le parie,
Ce vent est complice, et l’endort.

Aimons toujours ; sans l’éveiller, Marie,
La cloche tinte, et le pénitent crie…
(Une voix, etc.)

5e couplet.

L’amant part enfin, mais il tombe
Sous un poignard jaloux, hélas !
Et sans rêver poignard ni tombe
L’amante a fermé ses yeux las.

Réveille-toi : sous ton balcon, Marie,
Heurtant un mort, le vieux pénitent crie :
Réveillez-vous, gens qui dormez ;
Priez Dieu pour les trépassés !

Listen to this poem:

Comments about La Nuit de la Toussaint by Hégésippe Moreau

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Tuesday, November 20, 2012

Poem Edited: Tuesday, November 20, 2012


[Report Error]