Learn More

Guillaume Apollinaire

(26 August 1880 – 9 November 1918 / Rome)

Arbre


Tu chantes avec les autres tandis que les phonographes galopent
Où sont les aveugles où s'en sont-ils allés
La seule feuille que j'aie cueillie s'est changée en plusieurs mirages
Ne m'abandonnez pas parmi cette foule de femmes au marché
Ispahan s'est fait un ciel de carreaux émaillés de bleu
Et je remonte avec vous une route aux environs de Lyon

Je n'ai pas oublié le son de la clochette d'un marchand de coco d'autrefois
J'entends déjà le son aigre de cette voix à venir
Du camarade qui se promènera avec toi en Europe
Tout en restant en Amérique

Un enfant
Un veau dépouillé pendu à l'étal
Un enfant
Et cette banlieue de sable autour d'une pauvre ville au fond de l'est
Un douanier se tenait là comme un ange
À la porte d'un misérable paradis
Et ce voyageur épileptique écumait dans la salle d'attente des premières

Engoulevent Blaireau
Et la Taupe-Ariane
Nous avions loué deux coupés dans le transsibérien
Tour à tour nous dormions le voyageur en bijouterie et moi
Mais celui qui veillait ne cachait point un revolver armé

Tu t'es promené à Leipzig avec une femme mince déguisée en homme
Intelligence car voilà ce que c'est qu'une femme intelligente
Et il ne faudrait pas oublier les légendes
Dame-Abonde dans un tramway la nuit au fond d'un quartier désert
Je voyais une chasse tandis que je montais
Et l'ascenseur s'arrêtait à chaque étage

Entre les pierres
Entre les vêtements multicolores de la vitrine
Entre les charbons ardents du marchand de marrons
Entre deux vaisseaux norvégiens amarrés à Rouen
Il y a ton image

Elle pousse entre les bouleaux de la Finlande

Ce beau nègre en acier

La plus grande tristesse
C'est quand tu reçus une carte postale de La Corogne
Le vent vient du couchant
Le métal des caroubiers
Tout est plus triste qu'autrefois
Tous les dieux terrestres vieillissent
L'univers se plaint par ta voix
Et des êtres nouveaux surgissent
Trois par trois

Submitted: Wednesday, October 10, 2012
Edited: Thursday, October 11, 2012

Do you like this poem?
0 person liked.
0 person did not like.

What do you think this poem is about?



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?

Comments about this poem (Arbre by Guillaume Apollinaire )

Enter the verification code :

There is no comment submitted by members..

PoemHunter.com Updates

New Poems

  1. When my love states that she is futile..., Saheb Mohapatra
  2. Sink and feel, SALINI NAIR
  3. Birthday Years, Greta Bellamacina
  4. When Hope Becomes A Prayer, Savita Tyagi
  5. So the Ancients say...., Savita Tyagi
  6. Thank and wish, hasmukh amathalal
  7. Goodbye The Day, Pijush Biswas
  8. ~Oneness ~, Aftab Alam
  9. Random Thought lX, Savita Tyagi
  10. The Little Robin Flew, Rohan Nath

Poem of the Day

poet Katharine Lee Bates

O beautiful for spacious skies,
For amber waves of grain,
For purple mountain majesties
Above the fruited plain!
America! America!
...... Read complete »

   

Member Poem

Trending Poems

  1. 04 Tongues Made Of Glass, Shaun Shane
  2. Talking Turkeys!, Benjamin Zephaniah
  3. Do Not Go Gentle Into That Good Night, Dylan Thomas
  4. A Fairy Song, William Shakespeare
  5. The Road Not Taken, Robert Frost
  6. Daffodils, William Wordsworth
  7. The British, Benjamin Zephaniah
  8. Dulce et Decorum Est, Wilfred Owen
  9. If, Rudyard Kipling
  10. If You Forget Me, Pablo Neruda

Trending Poets

[Hata Bildir]