Joachim du Bellay

(1525 - 1 January 1560 / Château of La Turmelière, Lire)

Joachim du Bellay Poems

1. C'Était Ores, C'Était Qu'À Moi Je Devais Vivre, 5/15/2012
2. Cependant Que Tu Suis Le Lièvre Par La Plaine 5/15/2012
3. Combien Que Ton Magny Ait La Plume Si Bonne, 5/15/2012
4. Comme L'On Voit De Loin Sur La Mer Courroucée 5/15/2012
5. Comte, Qui Ne Fis Onc Compte De La Grandeur 5/15/2012
6. Cousin, Parle Toujours Des Vices En Commun, 5/16/2012
7. De Ce Qu'On Ne Voit Plus Qu'Une Vague Campagne 5/16/2012
8. De Ce Royal Palais Que Bâtiront Mes Doigts, 5/16/2012
9. De Quelque Autre Sujet Que J'Écrive, Jodelle, 5/16/2012
10. De Votre Dianet 5/16/2012
11. Dessus Un Mont Une Flamme Allumée 5/16/2012
12. Doulcin, Quand Quelquefois Je Vois Ces Pauvres Filles 5/16/2012
13. En Mille Crespillons Les Cheveux Se Friser, 5/16/2012
14. Encore Que L'On Eût Heureusement Compris 5/16/2012
15. Espérez-Vous Que La Postérité 5/16/2012
16. Esprit Royal, Qui Prends De Lumière Éternelle 5/16/2012
17. Fuyons, Dilliers, Fuyons Cette Cruelle Terre 5/16/2012
18. Gordes, Il M'Est Avis Que Je Suis Éveillé, 5/16/2012
19. Gordes, Que Du Bellay Aime Plus Que Ses Yeux, 5/16/2012
20. Heureux Qui, Comme Ulysse, A Fait Un Beau Voyage 5/16/2012
21. Heureux, De Qui La Mort De Sa Gloire Est Suivie 5/16/2012
22. Ici De Mille Fards La Traïson Se Déguise 5/16/2012
23. Finalement Sur Le Point Que Morphée 5/16/2012
24. Je Fus Jadis Hercule, Or Pasquin Je Me Nomme, 5/16/2012
25. Je N'Ai Jamais Pensé Que Cette Voûte Ronde 5/16/2012
26. Je N'Escris Point D'Amour, N'Estant Point Amoureux 5/16/2012
27. Je Ne Commis Jamais Fraude Ni Maléfice 5/16/2012
28. Je Ne Suis Pas De Ceux Qui Robent La Louange 5/16/2012
29. Je Ne Te Conterai De Bologne Et Venise 5/16/2012
30. La Complaînte Du Désespéré 5/16/2012
31. La Grecque Poésie Orgueilleuse Se Vante 5/16/2012
32. La Jeunesse, Du Val, Jadis Me Fit Écrire 5/16/2012
33. La Nef Qui Longuement A Voyagé, Dillier 5/16/2012
34. La Terre Y Est Fertile, Amples Les Édifices 5/16/2012
35. Las Où Est Maintenant Ce Mespris De Fortune 5/16/2012
36. Le Babylonien Ses Hauts Murs Vantera 5/16/2012
37. Le Breton Est Savant Et Sait Fort Bien Écrire 5/16/2012
38. Le Grand Flambeau Gouverneur De L'Année 5/16/2012
39. Les Boys Fueilluz, Et Les Herbeuses Ryves 5/16/2012
40. Je Vis Haut Élevé Sur Colonnes D'Ivoire 5/16/2012
Best Poem of Joachim du Bellay

A Sonnet To Heavenly Beauty

If this our little life is but a day
In the Eternal, - if the years in vain
Toil after hours that never come again, -
If everything that hath been must decay,
Why dreamest thou of joys that pass away,
My soul, that my sad body doth restrain?
Why of the moment’s pleasure art thou fain?
Nay, thou hast wings, - nay, seek another stay.

There is the joy whereto each soul aspires,
And there the rest that all the world desires,
And there is love, and peace, and gracious mirth;
And there in the most highest heavens shalt thou
Behold the Very Beauty, ...

Read the full of A Sonnet To Heavenly Beauty

79

I do not write of love: I am no lover.
I do not write of beauty: I have no woman.
I do not write of gentleness but the human
rudeness I see. And my pleasures are all over,
so I do not try to write of pleasure, but only
misery. Favors? No, I am on my own.
I do not write of riches: I have none.
Or of life at court, when I'm far from it and lonely.

[Hata Bildir]