Francois de Malherbe

(1555 – 16 October 1628 / Le-Locheur)

Ballet de la Reine la Renommée au Roi


Pleine de langues et de voix,
Ô Roi le miracle des rois
Je viens de voir toute la terre,
Et publier en ses deux bouts
Que pour la paix ni pour la guerre
Il n'est rien de pareil à vous.

Par ce bruit je vous ai donné
Un renom qui n'est terminé,
Ni de fleuve, ni de montagne,
Et par lui j'ai fait désirer
A la troupe que j'accompagne
De vous voir et vous adorer.

Ce sont douze rares beautés,
Qui de si dignes qualités
Tirent un coeur à leur service,
Que leur souhaiter plus d'appas,
C'est vouloir avecque injustice
Ce que les cieux ne peuvent pas.

L'Orient qui de leurs aïeux
Sait les titres ambitieux,
Donne à leur sang un avantage
Qu'on ne leur peut faire quitter
Sans être issu du parentage,
Ou de vous, ou de Jupiter.

Tout ce qu'à façonner un corps
Nature assemble de trésors,
Est en elles sans artifice :
Et la force de leurs esprits
D'où jamais n'approche le vice,
Fait encore accroître leur prix.

Elles souffrent bien que l'amour
Par elles fasse chaque jour
Nouvelle preuve de ses charmes :
Mais sitôt qu'il les veut toucher,
Il reconnaît qu'il n'a point d'armes
Qu'elles ne fassent reboucher.

Loin des vaines impressions
De toutes folles passions,
La vertu leur apprend à vivre,
Et dans la cour leur fait des lois
Que Diane aurait peine à suivre
Au plus grand silence des bois.

Une reine qui les conduit
De tant de merveilles reluit
Que le Soleil qui tout surmonte,
Quand même il est plus flamboyant,
S'il était sensible à la honte,
Se cacherait en la voyant.

Aussi le temps a beau courir,
Je la ferai toujours fleurir
Au rang des choses éternelles :
Et non moins que les immortels,
Tant que mon dos aura des ailes,
Son image aura des autels.

Grand roi faites-leur bon accueil :
Louez leur magnanime orgueil
Que vous seul avez fait ployable :
Et vous acquérez sagement
Afin de me rendre croyable
La faveur de leur jugement.

Jusqu'ici vos faits glorieux
Peuvent avoir des envieux :
Mais quelles âmes si farouches
Oseront douter de ma foi,
Quand on verra leurs belles bouches
Les raconter avecque moi ?

Submitted: Thursday, March 29, 2012

Do you like this poem?
0 person liked.
0 person did not like.

Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?

Comments about this poem (Ballet de la Reine la Renommée au Roi by Francois de Malherbe )

Enter the verification code :

There is no comment submitted by members..

Trending Poets

Trending Poems

  1. Daffodils, William Wordsworth
  2. If You Forget Me, Pablo Neruda
  3. Still I Rise, Maya Angelou
  4. Invictus, William Ernest Henley
  5. If, Rudyard Kipling
  6. Do Not Stand At My Grave And Weep, Mary Elizabeth Frye
  7. Moonlit Night, Tu Fu
  8. Stopping by Woods on a Snowy Evening, Robert Frost
  9. Fire and Ice, Robert Frost
  10. I Do Not Love You Except Because I Love .., Pablo Neruda

Poem of the Day

poet Tu Fu

Tonight at Fu-chou, this moon she watches
Alone in our room. And my little, far-off
Children, too young to understand what keeps me
Away, or even remember Chang'an. By now,

...... Read complete »

 

Modern Poem

poet Francis Ledwidge

 

New Poems

  1. If Minds Were As Brooks, Richard Blay
  2. She Loves Me, Omar Eldamsheety
  3. Face in the window, Israh Sadan
  4. Who the killer?, Gangadharan nair Pulingat..
  5. Nested above the lavenders, maryline vautravers
  6. A Semester Night, Muhammad Sarim Ashrafi
  7. Lonely all the time, Kelly Shanks
  8. A New Year Prayer of Blessings, Paul Sebastian
  9. Haiku 10 (A Flower Stands), Paul Sebastian
  10. Life Goes Clockwise, But..., Richard Blay
[Hata Bildir]