kafun lady


Pleurons en silence


dans ce monde du vide,
dans cette espace ou mes échos me reviennent,
dans cette solitude ou je suis très solitaire,
une seule formule me vient à l'esprit,
c'est toi,
tu es ma douce,
tu es ma tendre,
je m'ennuis de tout,
je peux tout acheter,
mais pas tout mériter,
tu sais,
tu me manques tant,
dans mon couché,
c'est toi qui apparaît,
et lorsque je me réveil,
je ne vois que toi,
mais qu'à tu fais de moi?
j'ai l'impression que tu es bien présent,
une envie monte de te toucher,
c'est alors que je touche dans le vide,
c'est alors que l'air traverse ma main,
je pleur, je suis seul,
je pleur, personne même pas mes amis,
ne pourront compenser ce mal,
cette absence est tellement grande,
une vide très lointain,
makani anicet, tonton kafun,
ne peuvent rien pour moi,
je pleur dans ce creux,
la profondeur devient de plus en plus dip,
seul et rien que toi peut soulager cette peine,
mes jours ne servent plus en rien sans toi,
j'imagine ton parfum,
je te vois comment tu es habillé,
je te vois dans ta démarche,
pendant que tu gesticule,
le plus drôle,
j'aimerai te voir mâcher,
te voir à ton réveil,
quand je viendrai te servir le petit déjeuner,
te voir faire la cuisine,
et surtout t'occuper de moi,
j'en rêve,
tout n'est que rêve,
d'abord rêve, puis réalité,
te voir à mes côtés est la réponse à ma question,
te voir à mes côtés est l'expression et l'explosion de ce que je ressens pour toi,
tu es ma belle,
permet que je te vente un peux,
tu es un cœur et je t'aime,
je t'aime parce que je t'ai toujours aimé,
je t'aime, parce que c'est le son de ma vie,
le rythme de mon existence,
la folie de mes pensées,
je t'aime parce que personne ne pourra me séparer de toi,
je t'aime parce qu'on s'aime,
c'est comme dans un rêve, et portant c'est vrai,
le monde de l'irréalisme,
et pourtant c'est bien réel,
tu me manque tant
pleurons ensemble de cette distance,
pleurons ensemble quand nous nous rencontrerons,
pleurons ensemble pour étancher notre soif,
pour soulager notre joie de nous revoir et plus jamais nous quitter,
merci chérie,

Submitted: Tuesday, January 15, 2008

Form:


Do you like this poem?
0 person liked.
0 person did not like.

Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?

Comments about this poem (Pleurons en silence by kafun lady )

Enter the verification code :

There is no comment submitted by members..

Trending Poets

Trending Poems

  1. Dreams, Langston Hughes
  2. Still I Rise, Maya Angelou
  3. I, Too, Langston Hughes
  4. Mother to Son, Langston Hughes
  5. As I Grew Older, Langston Hughes
  6. The Road Not Taken, Robert Frost
  7. Life Is Fine, Langston Hughes
  8. April Rain Song, Langston Hughes
  9. If, Rudyard Kipling
  10. [®XLIX~]Watch Super Bowl 2015 (49) Live.., Renz Barns

Poem of the Day

THE CHANCELLOR mused as he nibbled his pen
(Sure no Minister ever looked wiser),
And said, “I can summon a million of men
To fight for their country and Kaiser;

...... Read complete »

   

Member Poem

New Poems

  1. Upturned Heart Of Joy, RoseAnn V. Shawiak
  2. Upturned Heart's Joy, RoseAnn V. Shawiak
  3. Nature in tact, hasmukh amathalal
  4. Daytime tropic, Luo Zhihai
  5. Vibrant Liberation, RoseAnn V. Shawiak
  6. Fear of the society, Rm.Shanmugam Chettiar.
  7. from..., Morgan Michaels
  8. Ebony Sadness Of Grief, RoseAnn V. Shawiak
  9. Comes only once, hasmukh amathalal
  10. Giving Entire Being, RoseAnn V. Shawiak
[Hata Bildir]