Rutebeuf


C’est de Notre Dame - Poem by Rutebeuf

Chanson m'estuet chantier de la meilleur
Qui onques fust ne qui jamais sera.
Li siens douz chans garit toute douleur:
Bien iert gariz cui ele garira.
Mainte arme a garie;
Huimais ne dot mie
Que n'aie boen jour,
Car sa grant dosour
N'est nuns qui vous die.
II
Mout a en li cortoizie et valour;
Bien et bontei et charitei i a.
Con folz li cri merci de ma folour:
Foloié ai, s'onques nuns foloia.
Si pleur ma folie
Et ma fole vie;
Et mon fol senz plour
Et ma fole errour
Ou trop m'entroblie.
III
Quant son doulz non reclainment picheour
Et il dient son Ave Maria,
N'ont puis doute dou Maufei tricheour
Qui mout doute le bien qu'en Marie a,
Car qui se marie
En teile Marie,
Boen mariage a:
Marions nos la,
Si avrons s'aïe.
IV
Mout l'ama cil qui, de si haute tour
Com li ciel sunt, descendi juque sa.
Mere et fille porta son creatour
Qui de noiant li et autres cria.
Qui de cuer s'escrie
Et merci li crie
Merci trovera:
Jamais n'i faudra
Qui de cuer la prie.
V
Si com hon voit le soloil toute jor
Qu'en la verrière entre et ist et s'en va,
Ne l'enpire tant i fiere a sejour,
Ausi vos di que onques n'empira
La Vierge Marie:
Vierge fu norrie,
Vierge Dieu porta,
Vierge l'aleta,
Vierge fu sa vie.

Listen to this poem:

Comments about C’est de Notre Dame by Rutebeuf

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Tuesday, December 11, 2012



[Report Error]