poet Henri Beauclair

Henri Beauclair

Cantique

La Vie atroce a pris mon cœur dans son étau,
La Vie aigre sonne un tocsin dans mon oreille,
La Vie infâme a mis ses poux dans mon manteau.

Je suis comme un raisin plâtré sous une treille,
Comme un quine égaré par l’affre du Loto.
Comme un Pape très blanc et très doux qui sommeille.

Désespérance morne au seuil du Lys Hymen !
Nimbé d’Encens impur j’agonise et je fume.
Ô l’Induration lente du Cyclamen !
Ô les Morsures dans l’Alcôve qui s’allume !
Ô les Ostensoirs dans la Basilique ! Amen !

Poem Submitted: Monday, October 15, 2012

Add this poem to MyPoemList

Rating Card

2,5 out of 5
11 total ratings
rate this poem

Comments about Cantique by Henri Beauclair

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?