Émile Nelligan

(24 December 1879 – 18 November 1941 / Montreal / Quebec)

Hiver sentimental - Poem by Émile Nelligan

Loin de vitres ! Clairs yeux dont je bois les liqueurs
Et ne vus souillez pas à contempler les plèbes.
Des gels norvégiens métallisent les glèbes,
Que le froid des hivers nous réchauffe les cœurs !

Tels des guerriers pleurant les ruines de Thèbes,
Ma mie, ainsi toujours courtisons nos rancœurs,
Et, dédaignant la vie aux chants sophistiqueurs,
Laissons le bon Trépas nous conduire aux Érèbes.

Tu nous visiteras comme un spectre de givre;
Nous ne serons pas vieux, mais déjà las de vivre
Mort ! Que ne nous prends-tu par telle après-midi.

Languides au divan, bercés par sa guitare,
Dont les motifs rêveurs, en un rythme assourdi,
Scandent nos ennuis lourds sur la valse tartare !


Comments about Hiver sentimental by Émile Nelligan

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Wednesday, May 2, 2012



[Report Error]