Clement Marot

(1494-1544 / France)

Dieu gard ma Maîtresse et Régente - Poem by Clement Marot

Dieu gard ma Maîtresse et Régente,
Gente de corps et de façon.
Son coeur tient le mien en sa tente
Tant et plus d'un ardent frisson.
S'on m'oit pousser sur ma chanson
Son de voix, ou harpes doucettes,
C'est Espoir, qui sans marrisson
Songer me fait en amourettes.

La blanche colombelle belle,
Souvent je vais priant, criant :
Mais dessous la cordelle d'elle
Me jette un oeil friant riant,
En me consommant, et sommant
A douleur, qui ma face efface :
Dont suis le réclamant amant,
Qui pour l'outrepasse trépasse.

Dieu des amants, de mort me garde,
Me gardant, donne-moi bon heur,
Et le me donnant, prends ta darde,
En la prenant, navre son coeur ;
En le navrant, me tiendras seur,
En seurté suivrai l'accointance ;
En l'accointant, ton Serviteur
En servant aura jouissance.

Listen to this poem:

Comments about Dieu gard ma Maîtresse et Régente by Clement Marot

There is no comment submitted by members..

Roald Dahl

Television



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Saturday, November 17, 2012



[Report Error]