Pernette Du Guillet

(1520-1545 / France)

La nuit était pour moi si très-obscure - Poem by Pernette Du Guillet

La nuit était pour moi si très-obscure
Que Terre et Ciel elle m'obscurcissait,
Tant qu'à Midi de discerner figure
N'avais pouvoir - qui fort me marrissait :

Mais quand je vis que l'aube apparaissait
En couleurs mille et diverse, et sereine
Je me trouvai de liesse si pleine
Voyant déjà la clarté à la ronde
Que commençai louer à voix hautaine
Celui qui fit pour moi ce Jour au Monde.

Listen to this poem:

Comments about La nuit était pour moi si très-obscure by Pernette Du Guillet

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Friday, November 2, 2012



[Report Error]