Clement Marot

(1494-1544 / France)

Si de nouveau j'ai nouvelles couleurs - Poem by Clement Marot

Si de nouveau j'ai nouvelles couleurs,
Il n'en faut jà prendre ébahissement,
Car de nouveau j'ai nouvelles douleurs,
Nouvelle amour, et nouveau pensement.
Deuil et Ennui, c'est tout l'avancement
Que j'ai encor de vous tant amoureuse :
Si vous supplie que mon commencement
Cause ne soit de ma fin langoureuse.

Plût or à Dieu (pour fuir mes malheurs)
Que je vous tinsse à mon commandement :
Ou, pour le moins, que vos grandes valeurs
Ne fussent point en mon entendement :
Car vos beaux yeux me plaisent tellement,
Et votre amour me semble tant heureuse,
Que je languis : ainsi voilà comment
Ce qui me plaît m'est chose douloureuse.

Listen to this poem:

Comments about Si de nouveau j'ai nouvelles couleurs by Clement Marot

There is no comment submitted by members..

Pablo Neruda

I Do Not Love You Except Because I Love You



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Saturday, November 17, 2012

Poem Edited: Saturday, November 17, 2012


[Report Error]