Pernette Du Guillet

(1520-1545 / France)

Ô vraie amour, dont je suis prise - Poem by Pernette Du Guillet

-->

Ô vraie amour, dont je suis prise,
Comment m'as-tu si bien apprise,
Que de mon jour tant me contente,
Que je n'en espère autre attente,
Que celle de ce doux amer,
Pour me guérir du mal d'aimer ?

Du bien j'ai eu la jouissance,
Dont il m'a donné connaissance
Pour m'assurer de l'amitié,
De laquelle il tient la moitié :
Doncques est-il plus doux qu'amer,
Pour me guérir du mal d'aimer.

Hélas, ami, en ton absence
Je ne puis avoir assurance
Que celle dont - pour son plaisir
Amour caut me vient dessaisir
Pour me surprendre, et désarmer :
Guéris-moi donc du mal d'aimer !


Comments about Ô vraie amour, dont je suis prise by Pernette Du Guillet

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags

What do you think this poem is about?



Poem Submitted: Friday, November 2, 2012

Poem Edited: Friday, November 2, 2012


[Report Error]