Boniface Mukeshimana

Rookie - 188 Points (1975 - / District of Rusizi)

Te Regardant Passer - Poem by Boniface Mukeshimana

Te regardant passer grande beauté voisine,
Belle comme une Aurore, et puis comme un Soleil,
Je pensai voir une fée d'un même teint pareil,
Croissantes en beauté, l'une à l'autre voisine.

La chaste, sainte, belle et très unique Eliane,
Vite comme un éclair sur moi jeta son œil.
Toi, comme paresseuse et pleine de sommeil,
D'un seul petit regard tu ne m'estimas digne.

Tu t'entretenais seule au visage abaissé,
Pensive toute à toi, n'aimant rien que toi-même,
Dédaignant un chacun d'un sourcil ramassé.

Comme une qui ne veut qu'on la cherche ou qu'on l'aime.
J'eus peur de ton silence et m'en allai tout blême,
Craignant que mon salut n'eût ton œil offensé.

Topic(s) of this poem: poems, poetic expression, sonnet

Form: Sonnet


Poet's Notes about The Poem

Pour une beauté qui captiva l'auteur, il fit adaptation de ce sonnet de Pierre de Ronsard: 'Te regardant assise....'

Comments about Te Regardant Passer by Boniface Mukeshimana

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags


Poem Submitted: Friday, September 11, 2015

Poem Edited: Friday, September 11, 2015


[Report Error]