Stanley Collymore


Les Victimes Du Racisme, Mais Nous Avons Tous Deux Survécu! - Poem by Stanley Collymore

Par Stanley Collymore

Votre naissance n'a pas été prévu, mais tout de même votre
la création a été façonné par l'amour et plus
certainement de la part de votre père dont le cœur
a été rompu lorsque, par la bigoterie et
le racisme lui a refusé l'accès à vous
et jamais permis dignement la
possibilité d'assumer loin
moins jouer le rôle de papa
que les deux biologiquement
et était moralement son
droit d'être. Cinquante ans plus tard vous êtes un parent
dans votre propredroit et de savoir clairement ce qu'il
est comme àdonner naissance, avoir une famille
aimante devotre propre par quelqu'un qui vous
aimer, fermement dans la connaissance
que personne ne pouvait avoir osé
faire pour leur père, depuis
vous auriez jamais
laissez-les, ce que votre
les grands-parents de sorte
cyniquement fait en
ce qui concerne
de votre
papa.

© Stanley V. Collymore
25 Janvier 2014.

Déclaration de l'auteur:
Joyeux anniversaire Wendy Louise! D'abord publié il ya deux ans le 25 Janvier 2014 pour honorer et célébrer votre 50e anniversaire ce poème est toujours un rappel poignant que vous êtes toujours pensé beaucoup et sera toujours!

Topic(s) of this poem: life


Comments about Les Victimes Du Racisme, Mais Nous Avons Tous Deux Survécu! by Stanley Collymore

There is no comment submitted by members..



Read this poem in other languages

This poem has not been translated into any other language yet.

I would like to translate this poem »

word flags


Poem Submitted: Monday, January 25, 2016



[Report Error]