H.P. Lovecraft: La Nuit où je Trouvai l' Antique Piste (The Ancient Track — 1930) Translated Poem by Oilibheir Álain Christie

H.P. Lovecraft: La Nuit où je Trouvai l' Antique Piste (The Ancient Track — 1930) Translated

Il ne s'est pas trouvé une main pour me retenir
La nuit où je trouvai l'antique piste
Par delà la colline, et m'astreignis à voir
Les champs qui obsédaient ma mémoire.
Cet arbre, ce mur— je les connaissais bien,
Et tous les toits et les vergers trouvaient
Un écho familier dans mon esprit
Comme venus d'un passé pas si lointain.
Je savais les ombres qui seraient projetées
Lorsque la lune tardive se lèverait enfin
De derrière la colline de Zaman, et comme
La vallée brillerait d'ici trois heures.
Et lorsque le chemin se fit plus escarpé,
Et semblait monter jusqu'au ciel,
Je n'avais nulle crainte de ce qui pourrait se trouver
Au-delà de la silhouette de cette crête.
Tout droit je m'avançais, tandis que la nuit
Prenait une teinte pâle dans une lumière phosphorescente,
Et murs et pignons des maison rustiques
Brillaient d'une lueur inconnue le long de la route ardue.
Il y avait la borne que je connaissais —
'Dunwich: 2 miles' — bientôt je distinguerais
Les clochers et les toits dans le lointain
Encore dix pas de cette ascension…

Il ne s'est pas trouvé une main pour me retenir
La nuit où je trouvai l'antique piste,
Lorsque j'eus atteint le sommet, s'étalait à ma vue
Une vallée perdue de la mort:
Et au-dessus de la colline de Zaman, le croissant
De la lune semblait une corne du Malin,
Venue éclairer les vignes vierges qui croissaient
Le long de murs en ruines qui m'étaient inconnus.
Des feux-follets luisaient dans les champs et les tourblères,
Et des eaux inconnues exhalaient un brouillard
Dont les boucles griffues semblaient ironiques à la pensée
Que j'aie pu jamais connaître cet endroit.
La folie de la scène ne me faisait voir que trop bien
Que mon passé heureux n'avait jamais existé —
Pas plus que je n'étais alors sur la piste
Descendant à cette vallée morte depuis longtemps.
Autour de moi, le brouillard — devant, la poussière
Des courants stellaires de la Voie Lactée…
Il ne s'est pas trouvé une main pour me retenir
La nuit où je trouvai l'antique piste.

Howard Phillips Lovecraft


[Rendered into French by O. Á. Christie
used as subtitles available under the 'closed captions' menu
for the video 'H.P. Lovecraft's 'The Ancient Track' read by OÁC']


Et voici le TEXTE ORIGINAL:

The Ancient Track

There was no hand to hold me back
That night I found the ancient track
Over the hill, and strained to see
The fields that teased my memory.
This tree, that wall—I knew them well,
And all the roofs and orchards fell
Familiarly upon my mind
As from a past not far behind.
I knew what shadows would be cast
When the late moon came up at last
From back of Zaman's Hill, and how
The vale would shine three hours from now.
And when the path grew steep and high,
And seemed to end against the sky,
I had no fear of what might rest
Beyond that silhouetted crest.
Straight on I walked, while all the night
Grew pale with phosphorescent light,
And wall and farmhouse gable glowed
Unearthly by the climbing road.
There was the milestone that I knew —
"Two miles to Dunwich"—now the view
Of distant spire and roofs would dawn
With ten more upward paces gone…

There was no hand to hold me back
That night I found the ancient track,
And reached the crest to see outspread
A valley of the lost and dead:
And over Zaman's Hill the horn
Of a malignant moon was born,
To light the weeds and vines that grew
On ruined walls I never knew.
The fox-fire glowed in field and bog,
And unknown waters spewed a fog
Whose curling talons mocked the thought
That I had ever known this spot.
Too well I saw from the mad scene
That my loved past had never been —
Nor was I now upon the trail
Descending to that long-dead vale.
Around was fog—ahead, the spray
Of star-streams in the Milky Way…
There was no hand to hold me back
That night I found the ancient track.

Howard Phillips Lovecraft

H.P. Lovecraft: La Nuit où je Trouvai l' Antique Piste (The Ancient Track — 1930) Translated
Wednesday, October 21, 2015
Topic(s) of this poem: dark,dreams,fear
COMMENTS OF THE POEM

If

BEST POEMS
BEST POETS
READ THIS POEM IN OTHER LANGUAGES
Close
Error Success